Critique de film : Source Code

Nous devions aller au cinéma pour utiliser nos tickets qui allaient expirer. N'ayant pas grand chose à l'affiche ces temps-ci, c'est par élimination que nous avons choisi d'aller voir Source Code. Les critiques semblaient bonnes, j'étais donc assez emballé.

Voici, avant tout, la bande annonce, qui m'a donné envie :


Cette bande-annonce me fait penser à Code Quantum, une série des années 90 que j'adorais. J'allais donc voir ce film avec une bonne impression.

Pour résumé mon état d'esprit en sortant de ce film : très déçu !

En gros, tout est déjà montré dans la bande annonce. Il n'y a pas de chute, pas de suspens, rien. Le personnage se contente de remonter le temps pour retrouver le terroriste. Il le trouve sans problème (alors même que le spectateur a déjà compris depuis longtemps). Quand il trouve ce terroriste, on s'attend à ce qu'il y ait un rebondissement, que ce ne soit pas lui, qu'il se soit trompé... mais en fait non, c'est bien lui, il avoue tout et lui montre tout de suite ce qu'il mijote. Et c'est tout.

Alors oui le film finit sur un paradoxe, une question sans réponse. Mais cela ne réussit pas à compenser le fait que ce film soit aussi "plat" et sans intérêt.

Bref, si vous voulez voir ce film, je vous conseille plutôt de passer votre chemin.

Commentaires

1. Le mercredi 18 mai 2011, 15:31 par Franck | Papa Blogueur

Tout comme vous, nous y avions été pour ne pas perdre nos places.
Par contre je ne l'ai pas trouvé si mauvais que cela. Pour moi la recherche du terroriste était secondaire. On voit plutôt là la découverte d'un mystère, celui du soldat qui fait les frais de cette expériences sous le joug d'un scientifique/bureaucrate (civil ?) au sein de cette agence militaire.
Bien entendu, en tant que spectateur, on se doute de beaucoup de choses. J'ai trouvé aussi quelques incohérences. Ok, ils ont pris la mémoire de tous les morts de l'accident, alors comment ont-il eu celle du terroriste qui avoue être le coupable ? Personne ne le connait, donc comment l'ordinateur a-t-il pu lui donner ces infos ? Mystère...
Par contre, la fin m'a paru étrange au début, mais ensuite, ce n'est pas un paradoxe qui s'ouvre mais une autre réalité. Il ne peut pas prévenir le monde réel puisque les évènements ne se sont pas passés, par contre il a prévenu l'équipe militaire de SA nouvelle dimension, cette réalité virtuelle où il vit maintenant... ce qui pousse à penser que son autre "moi" de cette réalité pourra alors vivre une nouvelle mission où il pourra tomber amoureux d'une autre personne et tomber dans une matrice virtuelle dans la matrice même et ceci sans fin.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet