vendredi 25 novembre 2011

Mona Eltahawy, Caroline Sinz : d'autres journalistes violées en Égypte...

Dans un précédent article, je vous avais parlé de la mésaventure ignoble qu'a subi Lara Logan, une journaliste américaine agressée en Égypte lors de la révolution arabe au mois de Février.

Hé bien on apprend ce matin que deux autres journalistes ont subi le même genre de chose.

D'une part, il y a Mona Eltahawy, une blogueuse américano-égyptienne, qui accuse la police égyptienne de violence et d'agression sexuelle :

« Ils m'ont fait subir la pire des agressions sexuelles [...] en plus de m'avoir battue, les chiens [de policiers anti-émeutes] m'ont fait subir la pire des agressions sexuelles. [...]

Cinq ou six (policiers) m'ont touché et pincé les seins et mes parties génitales et je ne pouvais plus compter le nombre de mains qui essayaient d'entrer dans mon pantalon. »


D'autre part, on apprend qu'une journaliste française Caroline Sinz (France 3) a été encerclée sur la place Tharir, violenté puis agressée sexuellement.

« Nous avons alors été agressés par une foule d’hommes. J’ai été tabassée par une meute de jeunes et d’adultes qui ont arraché mes vêtements et qui ont procédé à des attouchements répondant à la définition du viol.

Quelques personnes ont essayé de venir m’aider sans y parvenir. J’étais lynchée. Cela a duré environ trois quarts d’heure jusqu’à ce qu’on puisse m’extraire. J’ai cru que j’allais mourir. »


Je pense que l'information se passe de commentaire... En tout cas moi je n'en ferai pas, je ne pourrais pas rester dans le "politiquement correct".

lundi 10 octobre 2011

Indignons-nous !

Ce slogan est à la mode ces derniers temps. Aujourd'hui, j'ai envie de vous donner l'envie de vous indigner en vous rapportant cette nouvelle affligeante :

La lutte Anticorrida a connu un épisode spectaculaire, hier samedi 8 octobre, dans cette commune du Gard, théâtre de la clôture du tournoi “Graines de jeunes toreros”.

Frapper au cœur des arènes pour empêcher le massacre de 6 veaux par des apprentis toreros, tel était le but de cette manifestation courageuse, organisée par plusieurs associations : Animaux en Péril, BAC Marseille, CLAM, CRAC Europe pour la protection de l’enfance, Droits des animaux, Farm Sanctuary, FBB, Groupe de Lutèce, Minotaure Film, Respectons…

L’effet de surprise a été total et la rage des aficionados privés de leur spectacle, a été à la mesure de leur frustration.

Face à la non violence des manifestants assis au milieu du sable de l’arène en une chaîne humaine soudée ou déployant des banderoles dans les gradins, le déchaînement des pro corridas, visible sur la vidéo, a été d’une brutalité incroyable.

Les jeunes femmes manifestantes ont été particulièrement visées, gestes obscènes, soutiens-gorge arrachés, pluie de coups, et même traînées par les cheveux. Plusieurs d’entre elles ont été hospitalisées (cheville brisée, côtes cassées).

Des jets d’eau puissants étaient dirigés dans les oreilles des manifestants, molestés de toute part, roués de coups de pieds et de coups de poing, tandis que la police n’intervenait pas.

Voici la vidéo en question :


Rassemblement anti corrida arène rodilhan (08.10...

Mon vocabulaire risque d'être un peu vulgaire mais je ne peux m'empêcher de m'énerver quand je vois des connards pareils, ces "aficionados" comme ils aiment se faire appeler. Pour ceux qui ne veulent pas regarder la vidéo en entier, je vous ai choisis quelques extraits :

- à partir de 2:45, voyez ce gros con en blanc, enragé, taper sur tout ce qui bouge, arracher les vêtements, les cheveux, envoyer un jet d'eau haute pression dans l'oreille d'un manifestant. Manifestants tous pacifiques s'il est nécessaire de le rappeler.

- à 4:28, on peut voir que le connard de maire de ce village (Serge REDER) n'a rien d'autre à faire que de filmer la scène (pour ses futurs plaisirs solitaires j'imagine).

- 4:37, admirez les talents de footballeur d'un autre gros con dans la tête d'un manifestant.

- 4:42, voyez le chauve avec sa sublime queue de cheval et sa veste grise ôter arracher le t-shirt d'une femme. Fixez bien cette femme et notez le retour de ce même connard (4:56) pour arracher à cette jeune femme son soutien-gorge (ce doit être la première fois qu'il en touche un en vrai. D'ailleurs, il le garde dans les mains par la suite. Là encore, plaisirs solitaires à venir sans doute).

- 9:39, voyez quel courage anime un autre bouffon poussant cette dame sur ses collègues d'infortune.
Edit, dans les commentaires, on me fait savoir que cette femme s'appelle Fleur Hopkins et qu'elle a fait le récit de son expérience sur cette page.

Et ces putains de flics, complètement oisifs... On sent bien que s'ils n'avaient pas eu leur uniforme de merde, ils auraient participé à la fête (je vous laisse deviner dans quel camp). J'imagine que cette oisiveté est due (en partie) au fait que le maire de ce village est un pro-corrida.

Et surtout, la petite phrase à la fin de la vidéo du commentateur du spectacle (applaudie par le public) : "Merci au service d'ordre"... No comment !

Vous me faites tous gerber bande de bouffons. Je vous souhaite beaucoup de souffrance, de malheur et de désespoir dans la reste de votre vie merdique et pitoyable.

Julio-Aparicio-corne-dans-la-machoire.jpg


PS : Voici la lettre rédigée par ma moitié destinée au préfet du Gard ainsi qu'au maire de Rodilhan. Vous pouvez vous en inspirer pour en envoyer une également. N'hésitez pas à partager cet article, il faut que ces actes soient diffusés largement sur Internet pour que leurs auteurs soient jugés et punis comme il se doit !

mardi 19 juillet 2011

Fausse bonne humeur et jeux de merde à la télé !

Je ne regarde pas beaucoup la télé. Je l'allume juste devant les repas. Un peu le midi et un peu le soir, pour regarder les infos. S'il y a bien une chose qui m'insupporte à la télé, c'est certainement toute cette fausse bonne humeur et ce regroupement d'imbéciles, en particulier dans les jeux télé.

Concernant la fausse bonne humeur, je crois que la médaille revient à Jean Luc Reichmann et ses jeux à la con du midi sur TF1. Je pense que tout le monde a déjà vu Attention à la marche ou Les douze coups de midi. Je ne comprends pas comment ces jeux peuvent avoir autant d'audience... Ça n'énerve personne cette pseudo-bonne ambiance où tout le mode s'aime, tout le monde rit, tout le monde applaudit...

Putain mais personne ne se rends compte que c'est sur-joué à mort ?

tele_con.pngÀ première vue, on pourrait croire que ces émissions de merde sont toutes sur TF1 :

  • Lagaff avec son acolyte du juste prix qui passe son temps à s'humilier sans arrêt pour faire rire son public
  • Jean Luc Reichmann avec sa fausse bonne humeur dont j'ai parlé juste au dessus
  • les conneries de Dechavanne, avec ses "cucul", "coucouilles" partout et ses candidats tous plus cons les uns que les autres
  • mais sans oublier Cauet avec son Tournez manège (très intellectuel là aussi)

Mention spéciale pour ces deux derniers pour qui, non content de diffuser de la merde à longueur de journée, tout est prétexte à parler de cul. Dechavanne ne loupera jamais une occasion de sortir ses petits mots qu'il affectionne tant, quand à l'émission de Cauet, ce sont ses candidats (choisis pour leur imbécilité il semblerait) qui s'en chargent, ils ne sont là que pour ça.


Mais les chaines publiques ont aussi leur lot de casseroles (bien que les programmes soient, en général, un peu plus intéressants, intellectuellement parlant).

Je regardais pas mal Tout le monde veut prendre sa place l'année dernière, j'aimais bien les questions, bien que presque toujours tournées sur la musique des années 50 à 80. Malheureusement, là aussi, la fausse bonne humeur permanente de son présentateur et de ses candidats ainsi que les "anecdotes" merdiques de ces derniers m'ont dégouté de ce jeu !
Et je ne parle pas des applaudissements du public à chaque fin de phrase... Ça en devient vraiment grotesque ! Au moindre jeu de mot, la moindre "blague" des candidats ou du présentateur (et Nagui est maître dans l'art des mauvaises vannes), on a le droit à 5 secondes d'applaudissements. Il faudrait un jour calculer la proportion en temps des applaudissements dans cette émission.


Ceci dit, que les autres ne se sentent pas exclues par ces propos, tous les jeux télé c'est la même chose. Des applaudissements à tout va, pour un oui, pour un non... C'est vraiment insupportable !

Pourquoi tous ces programmes abrutissants ont-ils autant de succès ? Je n'en ai aucune idée... Comme dirait Bigard, les gens sont peut-être hypnotisés par ces conneries quand ils tombent dessus et ne peuvent plus changer de chaîne (ou d'activité). Enfin bon, il faut bien préparer le cerveau des téléspectateurs pour la publicité :

Minable !

mardi 3 mai 2011

L'interview complète de Lara Logan, journaliste violée le jour de la libération de l'Egypte

C'est une nouvelle que j'ai appris aujourd'hui et qui m'a mis dans un drôle d'état.

Lara Logan est une journaliste de guerre américaine, correspondante de la célèbre émission de CBS : 60 minutes. Le soir du 11 février 2011, l'Égypte fête la démission de son président Hosni Moubarak sur la place Tahrir. Lara Logan est sur place avec son équipe pour filmer et rapporter cet évènement.

Tout se passe bien pendant un peu plus d'une heure quand la batterie de la caméra lâche, l'obligeant à arrêter de filmer. Là, commence un drame sans nom. Lara Logan se retrouve seule, séparée de son équipe, au mains de plusieurs centaines d'égyptiens (200 à 300 selon elle) qui se mettent à la déshabiller, la battre, lui arracher les cheveux et la "violer avec leurs mains".

Plus elle criait, plus cela encourageait cette démence, dit-elle. Plusieurs personnes ont hurlées qu'elle était juive, ce qui a encore accentué ce carnage. Le calvaire dura, selon elle, environ 40 minutes. Ensuite, un groupe de 4 ou 5 femmes se sont interposées entre elle et ses agresseurs.

Un militaire est ensuite intervenu et la portant sur son dos, l'a sortie de là. Rapatriée d'urgence aux États-Unis, elle a passée 4 jours à l'hôpital et raconte l'effroi du personnel hospitalier au vu des marques et tumeurs partout sur son corps.

Elle a décidée de raconter son histoire "sans accentuer ou minimiser ce qu'il c'est passé". Un témoignage d'horreur qui m'a beaucoup touché.



dimanche 1 mai 2011

Les vacances ont toujours une fin

On dit qu'écrire soulage. Ça tombe bien, c'est de ça dont j'ai besoin actuellement...

Le problème des vacances, c'est qu'il y a toujours une fin. "Sinon, ça ne serait pas des vacances" dit-on.

Quand je pars en vacances dans la Creuse, j'ai toujours un coup de blues en rentrant. C'est tellement bien là bas. En général, je fais mon "deuil" assez rapidement. Cependant, ce coup là c'est différent. La maison dans la Creuse va être vendue. Ce fut donc mes dernières vacances en famille dans la Creuse. C'est surtout cette idée qui m'attriste le plus.
"Il y en aura d'autres" me dit-on, "mouai...".

C'est donc un retour à ma petite vie normale, dans mon petit appartement de Nancy, sans jardin, avec tous ces bruits citadins que je déteste tant : "tut tut", "hiiiiiiiiii", "brrrrrr", "miiiiiiiim" , "pinponpinpon", "maiiiiis rend moi mon ballooon", "attention en traversant les enfants" (à vous de remettre une image sur ces sons).

ville.png

Mon rêve, c'est une petite maison en périphérie proche de Nancy avec un petit jardin et peu de bruits. Je ne suis pas exigeant en fin de compte, je ne demande rien de plus :) C'est tout de même difficile à trouver.

Retour aussi à mon boulot. J'aime mon boulot, heureusement. Mais c'est quand même déprimant d'y retourner après de si belles vacances.

Et quand je vois la météo, je suis d'autant plus dégouté. Il a fait un temps magnifique 2 semaines avant que je parte en vacances. Un beau temps les 3 premiers jours de mes vacances puis ensuite un temps de merde. Et là, je rentre de vacances et je vois que la semaine s'annonce radieuse... OK, c'est bien d'aller au boulot au soleil, mais quand même, ça me fout les boules. J'ai l'impression de ne pas avoir pu en profiter autant que j'aurai voulu de ces vacances.


Enfin bon, "c'est le tout de s'y remettre" comme on dit chez nous. En attendant, pour "m'évader" encore un peu, je lis. Avant hier, j'ai lu Les tribulations d'une caissière que je vous recommande (j'en ferai un article) et là je continue ma lecture d'Au delà du mal qui est tout simplement excellent. J'en ferai également un article quand je l'aurai fini.

Enfin, il me faut juste patienter. D'ici quelques jours, tout sera redevenu comme avant ces fameuses vacances. Ne resterons que les bons souvenirs, sans ces regrets qui vont avec... Just wait and see...

- page 2 de 3 -