L'interview complète de Lara Logan, journaliste violée le jour de la libération de l'Egypte

C'est une nouvelle que j'ai appris aujourd'hui et qui m'a mis dans un drôle d'état.

Lara Logan est une journaliste de guerre américaine, correspondante de la célèbre émission de CBS : 60 minutes. Le soir du 11 février 2011, l'Égypte fête la démission de son président Hosni Moubarak sur la place Tahrir. Lara Logan est sur place avec son équipe pour filmer et rapporter cet évènement.

Tout se passe bien pendant un peu plus d'une heure quand la batterie de la caméra lâche, l'obligeant à arrêter de filmer. Là, commence un drame sans nom. Lara Logan se retrouve seule, séparée de son équipe, au mains de plusieurs centaines d'égyptiens (200 à 300 selon elle) qui se mettent à la déshabiller, la battre, lui arracher les cheveux et la "violer avec leurs mains".

Plus elle criait, plus cela encourageait cette démence, dit-elle. Plusieurs personnes ont hurlées qu'elle était juive, ce qui a encore accentué ce carnage. Le calvaire dura, selon elle, environ 40 minutes. Ensuite, un groupe de 4 ou 5 femmes se sont interposées entre elle et ses agresseurs.

Un militaire est ensuite intervenu et la portant sur son dos, l'a sortie de là. Rapatriée d'urgence aux États-Unis, elle a passée 4 jours à l'hôpital et raconte l'effroi du personnel hospitalier au vu des marques et tumeurs partout sur son corps.

Elle a décidée de raconter son histoire "sans accentuer ou minimiser ce qu'il c'est passé". Un témoignage d'horreur qui m'a beaucoup touché.



Commentaires

1. Le jeudi 24 novembre 2011, 22:50 par mal1n

Pour faire suite, dans la joie et la bonne humeur :

http://www.lemonde.fr/proche-orient...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet