Qu'est ce qui est vraiment important ?

On devrait tout le temps se demander "Quelle est, au monde, la chose la plus importante sur laquelle je devrais travailler maintenant ?".
Si vous n'êtes pas en train de travailler dessus, pourquoi donc ?

Aaron Swartz (The Internet's Own Boy: The Story of Aaron Swartz)

-

Pommes de terre, lentilles et tofu au curry

Devenir végétarien c'est pas juste retirer la viande de son assiette et manger les légumes (mal/pas assaisonnés). C'est découvrir de nouveaux plats, de nouvelles saveurs et de nouvelles odeurs. Le problème, c'est qu'en général, dans les livres de recettes végétariennes, les plats sont super compliqués, super longs et surtout, nécessitent énormément d'ingrédients. Depuis quelques temps, je cherche des recettes vég' faciles, pas chères et rapides à faire, je les copierais sur ce blog. Pour cette première recette, faite avec 3 fois rien en 30 minutes : Pommes de terre, lentilles et tofu au curry.

Ingrédients (pour 4 personnes)

Je ne suis pas un grand fan des proportions exactes, donc c'est toujours à peu près mais ça marche très bien !

  • 600g de pommes de terre (à plus ou moins 100g)
  • 300g de tofu (à plus ou moins 100g)
  • 1 grand verre de lentilles corail
  • une gousse d'ail
  • deux oignons
  • une cuillère à soupe de curry
  • un peu de piment en poudre
  • de l'huile d'olive

Préparation

  1. Dans une grande casserole ou un fait-tout, à feu doux, faites chauffer de d'huile d'olive. Une fois chaude, ajoutez-y les oignons et l'ail coupés en lamelles ainsi que le curry et le piment. Mélangez et laissez mijoter 5 minutes ;
  2. Ajoutez le tofu et les pommes de terre coupés en cube avec un peu d'eau et laissez mijoter 10 minutes avec un couvercle en remuant de temps en temps ;
  3. Ajoutez les lentilles et ajoutez autant d'eau qu'il faut pour recouvrir le tout ;
  4. Laissez mijoter 20 minutes, salez et régalez-vous !

IMG_0501.JPG

-

Critiques de livres mai/juin 2014

  • Les rivières pourpres de Jean Christophe Grangé

Le commissaire parisien Pierre Niémans est envoyé à Guernon, ville des Alpes françaises, à la suite d'un meurtre dont la victime a été placée dans une mise en scène particulièrement macabre. À des centaines de kilomètres de là, le lieutenant Abdouf est envoyé dans un cimetière où une tombe d'enfant a été profanée. Ces deux enquêtes à première vue bien distinctes ne le sont pas.

J'ai découvert Grangé à travers son livre Le passager, comme je l'avais dit dans ma critique de ce livre, j'ai vraiment bien aimé le style de cet auteur. C'est pour cette raison que j'ai commencé ce livre. Et j'ai bien fait, là encore, on a du mal à arrêter sa lecture. On a, au début, à faire à 2 enquêtes différentes à 2 endroits différents avec 2 personnages différents. Et petit à petit, les enquêtes commencent à se recouper, pour, au final, n'en faire plus qu'une seule. Le suspens est complet, la fin est assez inattendue et le tout est sans aucun temps mort. Bref, une excellente lecture. Je pense me faire tous les livres de Grangé. Ma note : 8/10

  • Traqué Tome 1 de Andrew Fukuda

Gene est l’un des derniers humains sur Terre. Son seul moyen de survie : se faire passer pour l’un de ses prédateurs. Ne pas rire, ne pas transpirer, ne pas montrer qu’il est un « homiféré ». Cela fait dix-sept ans qu’il se fond parmi ceux qui n’hésiteraient pas à le tuer s’ils découvraient sa véritable nature.
Chaque décennie, le gouvernement organise un immense jeu où une poignée de privilégiés peuvent pister et dévorer les rares humains retenus en captivité pour l’événement. Sélectionné pour traquer les derniers des siens, Gene ne peut commettre le moindre faux pas. D’autant qu’une mystérieuse fille éveille en lui des sentiments qu’il n’a pas le droit d’avoir. Des sentiments qui pourraient le trahir.
Gene a la rage de vivre… mais vaut-elle le prix de son humanité ?

J'avais entendu beaucoup de bien de ce livre. J'ai donc décidé de m'y mettre, et j'ai vraiment adoré ! Ce qui n'est pas dit dans le résumé c'est que les "prédateurs" sont des vampires. Ce mot n'est jamais évoqué dans le roman mais on le comprend dès le début. Il y a un bon rythme, on est pris d'angoisse avec Gene, il y a quelques petits retournements de situations, tout est très bien raconté. Bref, à part quelques facilités, l'histoire est vraiment très prenante. Ce que je ne savais pas avant de lire ce livre, c'est qu'en fait c'est une trilogie et que l'histoire se coupe en plein milieu de chaque livre à chaque fois... Ma note 7.5/10

  • Traqué Tome 2 de Andrew Fukuda

Pourchassés par leurs prédateurs, Gene et Sissy tentent coûte que coûte de rejoindre la terre promise, un havre de paix où ils seront enfin en sécurité.
Suivant la piste laissée par le Scientifique, ils découvrent alors la Mission. Cette colonie de rescapés humains pourrait bien être l’Éden tant espéré. Accueillis en héros, ils vivent pour la première fois parmi les leurs. Mais les apparences sont trompeuses, et bien vite Gene se demande si ce nouveau monde n’est pas aussi maléfique que celui qu’il vient de fuir…

... du coup j'ai sauté sur le tome 2 ! C'est, comme je l'ai dit ci-dessus, la suite directe des aventures de Gene. Ce tome 2 est 2 fois plus angoissant, 2 fois plus rythmé, 2 fois plus intéressant, bref, 2 fois mieux quoi :) Si vous avez lu le tome 1, vous n'aurez pas le choix de continuer la lecture. Malheureusement, le tome 3 n'est pas encore sorti en France, je l'attends avec une grande impatience ! Ma note : 8.5/10

  • Rocco raconte Rocco par Rocco Siffredi

Avec cet ouvrage, Rocco Siffredi a décidé d'offrir au lecteur une grande conversation, intime et complice, sans tricherie ni artifices. De son enfance à Ortona à sa consécration aux USA, de ses débuts dans le milieu du X aux innombrables aventures qu'il a vécues sur les plateaux de tournage, Rocco nous parle vrai, avec émotion, Grâce à ces confidences, drôles et cocasses, décalées et parfois dramatiques, on découvre un personnage hors du commun, attachant, sensible, et qui ne manie pas la langue de bois, notamment lorsqu'il lève le voile sur le milieu de la pornographie ou sur celui des médias...

La lecture improbable de l'année :) J'avais ce livre sous la main, j'ai donc commencé à lire 2/3 pages et puis finalement j'ai enchaîné d'une traite les 2/3 du bouquin ! Ce livre est composé de plein de petites anecdotes sur la vie d'acteur porno de Rocco Siffredi. Les anecdotes sont marrantes, néanmoins, il n'y a pas vraiment de fil rouge tout au long du livre, ça donne l'impression que ça a été fait à l'arrache. Il y a des histoires qui se répètent un peu, c'est pour ça que j'ai arrêté avant la fin. Ma note : 4/10

  • La légende des niveaux fermés de Gilles Thomas

Voilà longtemps que Gerd cherche un moyen d'échapper à la condition d'esclave qui est le lot de tous les hommes de la Matriarchie. Mais quand on est un simple jardinier du secteur 42-23 Sud il n'y a guère d'espoir de voir son sort s'améliorer. Aussi, lorsque Josep le chanteur lui apprend que les "niveaux fermés" dont parle la légende existent bel et bien, il persuade ses amis de le suivre dans la recherche de cette zone de liberté où d'anciens révoltés auraient trouvés refuge. Josep les accompagnera. Ainsi que que son amante...

J'ai vraiment adoré la trilogie "l'autoroute sauvage" de cet auteur. Après avoir lu quelques critiques, il a semblé que cette histoire (La légende des niveaux fermés) était la plus appréciée de toute son œuvre. Du coup j'ai décidé de la lire et je ne regrette pas, j'ai vraiment adoré aussi ! Le contexte me faisait un peu penser au film The Island, le combat et l'aventure des protagonistes pour sortir de leur vie difficile, à plusieurs kilomètres sous terre, en passant par des couloirs désaffectés, des endroits très dangereux, le groupe rencontre des problèmes et ne les résous pas toujours. C'est une histoire assez simple (il n'y a pas d'énormes retournements de situations) mais tout se passe très très vite, il n'y a pas de temps mort et c'est bien raconté. On s'imagine très bien autour de nos héros pendant leur ascension dangereuse et spectaculaire. Une très bonne histoire que je vous recommande. Ma note : 8/10

-

Des écoliers écrivent des lettres pour aider l'adoption d'animaux en refuge

Je viens de voir une nouvelle qui m'a beaucoup plu sur le site Wamiz : une-classe-de-primaire-a-aide-a-faire-adopter-des-chiens-abandonnes. Des écoliers d'une école primaire dans le Maryland (États-Unis) ont eu pour consigne d'écrire une petite lettre expliquant pourquoi des chiens et chats de l'association BHS devaient être adoptés.

Ces élèves ont écrit une lettre par animal, lettres qui ont été affichées devant les cages des animaux respectifs. Ces lettres ont permis de faire adopter plusieurs de ces animaux.

J'ai trouvé l'actu très touchante, j'ai donc écrit à l'association BHS afin de savoir s'ils pouvaient m'envoyer les lettres en question. Ils ont accepté de me les envoyer et que je les publie, les voici donc, c'est super mignon :)

icone_dl_pdf.png

-

Critique de livre : La libération animale de Peter Singer

Vous l'avez vu dans mes articles précédents, j'ai commencé à me mettre à lire des livres sur la condition et l'éthique animale. Après en avoir lu 3 ou 4 (critiqués précédemment), j'ai décidé d'acheter le livre qui est considéré comme la Bible, l'ouvrage de référence : La libération animale de Peter Singer. J'avais pris l'habitude de faire des critiques express de mes lectures mais j'ai décidé de faire une critique plus complète pour ce livre, que je considère vraiment comme une œuvre qui devrait être lue par tout le monde (enfin au moins partiellement).

liberation_animale_singer.jpg

Résumé :

Les animaux souffrent. Comme nous. Ils doivent donc être considérés autrement. Ce livre a déclenché le débat contemporain en éthique animale et changé notre regard sur les animaux. Depuis sa parution en 1975, il est devenu un classique incontournable, traduit dans une vingtaine de langues et vendu à près d'un million d'exemplaires.

J'ai mis un peu de temps avant d'acheter ce livre, d'une part car le prix me rebutait un peu (plus de 10€ pour un livre de poche, je trouve ça très cher) et, d'autre part (et principalement), parce que j'avais peur que cela soit beaucoup trop philosophique (ce livre est rangé dans les rayons "Philosophie" des magasins), difficile à comprendre et pas forcément très appliqué à la réalité d'aujourd'hui. Je me suis trompé. Comme il est clairement dit dans la préface, Peter Singer est un philosophe anglo-saxon. La philosophie "à la française" est bien différente. En effet, là où les philosophes français font de la philo pour faire de la philo (y a qu'à regarder les sujets de philo du BAC), les philosophes anglo-saxon font de la philosophie appliquée à la société. Autrement dit, leur but principal est de faire passer des idées concrètes à tout le monde, ils ne sont pas juste dans leur petit monde, en train de se batailler entre eux via des pavés de 2000 pages. Voici un extrait de la préface (faite par Jean Baptiste Jengène Vilmer, une pointure française en matière d'éthique animale) qui parle de cela :

Une autre raison du succès de ce livre est d'ailleurs sa grande clarté, ses qualités analytiques et pédagogiques. Singer s'adresse au plus grand nombre et réussit à développer des argumentations complexes d'une façon absolument limpide. C'est une caractéristique de la philosophie anglophone en général qui, contrairement à la tradition française, n'a pas le goût de l'ésotérisme, ni du style ampoulé. Seule compte l'efficacité du propos et, à ce titre, Singer est un maître absolu.

Du coup, c'est une lecture très facile à comprendre, super claire et qui ne devrait rebuter personne (je parle de la forme). Pour le fond, voici comment est découpé ce livre et mon avis sur chaque chapitre

Chapitre 1 : Tous les animaux sont égaux

Peter Singer nous explique ce terme spécisme et nous fait comprendre que, tout comme il y a des personnes racistes ou sexistes, il y a aussi (la plupart) des personnes spécistes, c'est à dire, des personnes qui considèrent qu'un homme est forcément supérieur à un animal. Ces arguments ne se basent sur aucun fondement scientifique ou logique. La question n'est pas de donner des droits équivalent aux hommes et aux animaux (il serait stupide de donner un droit de vote aux animaux) --> l'objectif est d'arriver, non pas à une égalité de traitement mais à une égalité de considération.

Chapitre 2 : Outils de recherche

Ce chapitre a vraiment été le plus difficile à lire, y sont décrites des expériences faites sur les animaux de laboratoire (singes, rats, etc.). Peter Singer a décidé de rapporter les publications scientifiques des chercheurs. Autrement dit, tout ce que l'on peut lire est en faveur de l'expérimentateur, il n'y est, bien évidemment, pas fait allusion à tous les ratés, les souffrances inutiles et, encore moins les expériences sans aucun but. Malgré cela, la lecture est très difficile. On se rend bien compte de l'ampleur de la catastrophe, du manque d'implication des autorités et du nombre colossal d'animaux à qui ont inflige tous les jours des souffrances physiques ou psychologiques inutiles ! Il est principalement évoqué dans ce chapitre des expériences complètement stupides, du genre "Est-ce qu'on peut (et surtout comment) rendre un singe psychopathe ?" ou alors "Qu'est ce que ça fait de mettre du détergent dans les yeux des lapin puis de les recoudre ?"...

Chapitre 3 : Du côté de la ferme usine

Ce chapitre est le plus long du livre et s'attarde sur les conditions de vie des animaux élevés dans des élevages industriels. Cela va de la poule élevée en batterie avec une surface disponible de la taille d'une feuille A4 à "l'élevage" des veaux qui, après séparation de leur mère dès la naissance sont stockés dans des box tellement petits qu'ils les empêchent de se retourner (afin que leur muscles soient le moins utilisés possibles) en passant par les conditions de vie des cochons qui sont enfermés dans des box minuscules 22h par jour dans l'obscurité totale. Bref, là encore, ce n'est pas une lecture marrante mais elle est, selon moi, nécessaire pour bien comprendre que les animaux dans nos assiettes ne sont pas, comme on peut le voir dans toutes les pubs, élevés en plein air, allant et venant à leur guise.

Chapitre 4 : Devenir végétariens

Peter Singer nous explique sa vision du végétarisme (je suis complètement d'accord avec son point de vue). Lui se considère comme un "vegan flexible", c'est à dire qu'il ne mange aucun animal mort, il refuse de porter des produits issus de l'exploitation animale (soie, laine, cuir), mais il ne refuse pas de manger des œufs de poules élevées en plein air par exemple. Ce chapitre est vraiment très intéressant et montre que devenir végétarien c'est faire du bien aux animaux mais également à l'environnement et à l'humanité en général.

Chapitre 5 : La domination de l'homme

Il s'agit d'une rétrospective du traitement des animaux par les hommes au cours des siècles passés (de l'antiquité en passant par les philosophes de lumières jusqu'à aujourd'hui). On peut se rendre compte que les animaux ont toujours été utilisés, exploités par les hommes malgré quelques défenseurs célèbres (Pythagore, Voltaire, etc.)

Chapitre 6 : Le spécisme aujourd'hui

Ce chapitre à été très largement réécrit pour cette nouvelle édition. En effet, le texte d'origine date de 1975. Depuis, il a été critiqué d'innombrables fois, c'est l'occasion pour Singer de répondre à quelques une des objections les plus courantes contre la libération animale. Cela en fait une conclusion parfaite pour ce livre.

Ma conclusion

Ce livre est vraiment une lecture difficile. Je ne lis que le soir avant de dormir, j'ai eu peur de faire des cauchemars plusieurs fois (en particulier en lisant le chapitre 2). Néanmoins, c'est vraiment un livre qui devrait être lu par un maximum de personnes, il nous ouvre les yeux, nous sensibilise et nous fait réfléchir sur de nombreux points. Le seul point négatif que j'ai trouvé c'est que tout ce qui est décrit se passe aux États-Unis et en Grande Bretagne dans les années 70-80. Évidemment, la plupart des choses se passent également de cette manière encore aujourd'hui et en France mais on peut facilement se dire "c'est pas chez nous que ça se passerait comme ça".

En plus de tout cela, Singer cite des références à de nombreux autres livres, dont certains que je vais acheter, cela nous permet donc également de découvrir d'autres ouvrages. Il y en a principalement un que j'ai envie de lire assez rapidement : Animaux dans la vie des enfants de Gail F. Melson.

Bref, vous l'aurez compris, ce livre est une vraie révélation. Je le considère vraiment comme une lecture indispensable. Pour ceux qui ne veulent pas l'acheter, je peux toujours le leur prêter ;)

Ma note : 9/10

logo_libertationanimale.jpg

-

- page 1 de 28