Mise en place de relais-restos (restos du coeur) à l'université de Lorraine

Au début de cette année, j'ai lancé un appel par mail à tout le personnel de l'université de Lorraine (où je travaille) :

restos.jpg

Bonjour à tous,

Le mois dernier, plusieurs personnes se sont portées volontaire pour recueillir vos dons pour le Noël des plus défavorisés par l'intermédiaire des Restos du Cœur. Merci à tous pour votre générosité. Notre correspondant des Restos du Coeur m'a dit (en venant chercher les dons rue Lionnois) qu'il y avait beaucoup de choses, que ça allait être utile à beaucoup de personnes, en particulier aux enfants.
Quasiment toutes les personnes qui sont venues déposer leurs dons rue Lionnois m'ont demandé s'ils pouvaient déposer d'autres choses plus tard dans l'année, m'expliquant qu'ils avaient des choses à déposer à des associations mais ne sachant pas forcément où le faire.
Par ailleurs, dans mon précédent message, j'avais relayé une vidéo extraite de l'émission "Envoyé spécial" expliquant que les contenaires à vêtements sur le bord des routes/parkings ne bénéficiaient en aucun cas aux associations caritatives mais uniquement à des entreprises chargées de revendre ce que vous y déposez.

Pour ces différentes raisons, j'ai décidé de mettre en place un "relai-restos" à la présidence Lionnois. Vous pouvez désormais venir déposer, tout au long de l'année, tout ce que vous souhaitez donner aux Restos du Cœur. Tout sera stocké dans une pièce sécurisée et récupéré par notre correspondant qui ira les déposer au centre départemental à Vandoeuvre. Ils seront ensuite redistribués dans les différents centres de Meurthe-et-Moselle, en fonction des demandes et des besoins.

Voici quelques exemples de dons acceptés :

 - denrées alimentaires non périssables ;
 - vêtements en bon état (encore utilisables) ;
 - jouets pour les enfants (peu importe la taille/l'âge) ;
 - n'importe quel objet pour les enfants (chaise haute, rehausseur, parc, couches, livres, etc) ;
 - tout ce qui vous semble utile pour les plus défavorisés.

Ne sont pas récupérés :

 - les livres pour les adultes (notre correspondant m'a dit que les bénéficiaires des Restos n'étaient pas intéressés par les livres - beaucoup sont illettrés) ;
 - les vêtements/textiles non réutilisables (ceci dit, si vous avez des vieilles couvertures/couettes je prends aussi, pour la SPA) ;

Si d'autres personnes, sur d'autres campus, ont également l'envie/la possibilité de mettre en place ce système de "relais-restos", qu'elles me contactent, on pourra organiser cela à une plus grande échelle - peut-être au niveau UL :)

Pour venir déposer vos dons à Lionnois, vous pouvez me contacter par mail ou directement par téléphone.
Merci d'avance à tous pour votre générosité.

Bonne journée


Pour être honnête, je ne m'attendais pas à autant de réponses ! J'ai eu beaucoup de félicitations, les personnes me disant que c'était une très bonne initiative, très utile et bien pratique.

Et j'ai été encore bien plus surpris du nombre de personnes me contactant pour venir déposer des objets (merci encore à eux). J'ai tout eu, des vêtements (beaucoup) pour enfants principalement, de la vaisselle, de la nourriture, des jeux de société, du linge de maison, une baignoire pour bébé et même un lit pour enfant !

Le camion des restos est passé pour la première fois aujourd'hui, j'ai pris quelques photos pour illustrer tout ce qui avait été récolté (dans le local et dans le camion) :


IMG_0201.JPG IMG_0206.JPG
IMG_0204.JPG

Un bon gros lot de dons qui vont, sans aucun doute, profiter à beaucoup de monde !

Enfin dernière chose très intéressante, c'est que pas mal de monde souhaite, à son tour, mettre en place un point de collecte restos (relais-restos) sur son campus : Fac de Sciences, présidence 91libé, Bibliothèque Universitaire de Metz, présidence de Metz, ICN, etc. Je continue de mettre ça en place, c'est parfois un peu compliqué, notamment pour trouver les correspondants restos sur Metz ou encore des locaux sur certains campus mais j'espère qu'on mettra de plus en plus ce genre de relais dans toute l'université de Lorraine !

À suivre donc... Je vous tiendrai au courant de l'évolution de ce projet :)


PS : Comme quoi, contrairement à ce que beaucoup de gens pensent (et disent), ce n'est pas parce qu'on se bat, qu'on milite et qu'on s'investit pour les animaux qu'on ne le fait pas aussi pour les humains !

-

Un clic malencontreux

Je suis le Monsieur Ordinateur de la résidence, du coup, quand je croise des gens, il arrive qu'ils me posent des questions en lien avec l'informatique. Hier matin, alors que je me suis levé de bonne heure pour aller au boulot assez tôt, le gardien de l'immeuble m'a chopé pendant que je sortais le chien. Impossible de m'en débarrasser, mais je le remercie car il m'a bien fait rigoler, je suis obligé de partager ça avec vous ! Je vous refais le dialogue :

 

Gardien : Bonjour, je peux vous poser une question rapidement, c'est au sujet de mon ordinateur

Benj : Oui bien sûr...

G : Vous vous y connaissez en malwares ? Vous savez comment vous en débarrasser ?

B : Ben en fait c'est assez embêtant les malware, on peut essayer de s'en débarrasser, on est jamais certain que tout  ...

G : Non parce que je vous explique, en fait, il y a 3 jours, mon ordinateur était nickel, strictement aucun problème. Hier, j'étais en train de naviguer sur Internet, comme d'habitude et ma souris est tombée par terre... Je me suis baissé pour la ramasser et là, j'ai senti, j'ai cliqué sans le faire exprès. Ben juste après, j'étais infesté de malwares... Quand j'ai ramassé la souris, j'ai senti hein, j'ai senti que j'ai cliqué, et là je me suis dit "oh merde, j'ai fait une connerie". Hé ben depuis, j'ai plein de popups qui s'affichent partout sur mon écran, certainement des malwares, c'est devenu inutilisable...

B : Non mais c'est pas possible que ça arrive un truc comme ça !

G : Si, si, j'ai vu, quand j'ai cliqué, ça s'est mis dans les téléchargements et hop, c'était foutu.

 

buse.jpg

 

Je vous passe le reste de la conversation. Le mec ne s'est pas dit que si je croyais à ses histoires, je ne méritais pas mon métier d'informaticien :) Bref, j'espère qu'il ne fera plus tomber sa souris, il risquerait de s'abonner (par mégarde, là encore) à 5 sites pornos en même temps !

Image

-

Apprendre à dessiner à 27 ans

Depuis aussi longtemps que je me souvienne, j'ai toujours été frustré de ne pas savoir dessiner. Je ne compte plus le nombre de fois où j'ai voulu dessiner des petites scènes marrantes et où j'ai dû abandonner. Quand j'ai un crayon dans les mains avec un feuille à proximité, je gribouille des trucs mais ce sont toujours des trucs qui ne ressemblent à rien (en tout cas pas sans beaucoup d'imagination). La semaine dernière, on était en train de raconter des conneries au boulot, quand un collègue a dit "ça serait quand même cool que quelqu'un, parmi nous, sache bien dessiner, on pourrait dessiner nos conneries, y aurait de la matière". Du coup, ça a fait tilt dans ma tête, j'ai décidé de m'y mettre pour de bon...

ManDrawingPencil1.gifJ'ai commencé à me renseigner sur Internet, notamment savoir si l'aptitude au dessin était plutôt innée ou acquise. J'ai été assez surpris de constater que tout le monde s'accorde à dire que savoir dessiner n'est pas une chose innée, mais quelque chose qu'on apprends et qu'on perfectionne au fil du temps. Alors c'est vrai que la plupart des grands dessinateurs ont commencé à (bien) dessiner avant 10 ans. Ces gens là, ils ont la passion du dessin depuis tout petit. C'est pour ça, je pense, que même très jeunes, ils ont déjà un très bon niveau, car ils pratiquent cette passion depuis plusieurs années.

J'aurais pourtant pu apprendre à dessiner tôt. Mon père faisait beaucoup de belles peintures (uniquement impressionniste : peintures mortes et paysages), mais il n'a jamais pris le temps de m'apprendre comment dessiner. Je me souviens qu'une fois il nous a acheté (ma soeur et moi) des craies grasses et du papier à dessin, il voulait nous apprendre à dessiner ce qu'il peignait : un paysage type impressionniste. Autant dire qu'à 12 ans, on s'en fiche pas mal de ce genre de dessins. J'aurais voulu qu'il m’apprenne à dessiner des animaux, des cartoons, ce genre de chose, mais ça n'a jamais été le cas. Je n'ai donc jamais plus utilisé ces craies grasses après cela. Il a dû penser que je me foutais de savoir dessiner et ne m'a plus rien montré. Bref, après tout, pourquoi ne pas commencer à apprendre seul à 27 ans ? Ainsi, en progressant suffisamment, je pourrais partager cela avec mon fils !

En tout cas, ce qui est cool maintenant, c'est qu'avec Internet, on trouve des tonnes de ressources (sites, articles, livres électroniques) pour apprendre à dessiner. Ce que je souhaite savoir faire depuis tout petit, c'est ce genre de dessins : pas du réalisme, mais plutôt du cartoon. Enfin cela changera peut-être avec le temps, mais disons que mon premier gros objectif est de savoir reproduire ces dessins.

Puisqu'il est important de conserver ses premiers dessins (pour voir l'évolution), voici la première page que j'ai faite ce week-end, mes premiers croquis de grand :) Je n'ai pas de matériel particulier pour le moment, un crayon de papier qui traînait et un bout de feuille arrachée d'un cahier. Si j’accroche vraiment, j'investirai dans un vrai cahier à croquis et du meilleur matériel (crayon, gomme, etc.).

Affaire à suivre donc !

PS : Si vous avez des conseils, des liens, des idées pour m'aider à apprendre, n'hésitez pas :)

image1.jpgMes modèles du jour :

modeles1.jpg

-

À la SPA, on sauve les chiens mais on mange les cochons...

La SPA de Velaine en Haye (SPA Lorraine) organisait sa soirée annuelle en faveur des animaux. Je ne vais pas m'étendre sur la soirée en elle-même. Personnellement, je déteste de genre de soirée/bal où on nous passe uniquement des musiques des années 80 en boucle (Claude François, Feldman, Montagné, Francky Vincent et autres merdes dans le genre), mais on s'est dit que c'était pour la bonne cause puisque les bénéfices étaient dédiés aux animaux du refuge.

Ce sur quoi je voulais insister, la raison pour laquelle je fais cet article, c'est que j'ai été confronté, lors de cette soirée, au plus "bel" exemple de spécisme possible. Pour mémoire, voici la définition du spécisme selon Wikipédia :

On appelle spécisme (du mot speciesism, en anglais) la discrimination fondée sur le critère d’espèce. Le spécisme conduit à accorder moins d’importance aux intérêts des animaux non humains par rapport à ceux des humains. On peut aussi ranger sous ce terme la préférence pour certains animaux (les animaux de compagnie) par rapport à d’autres (les animaux d’élevage) qui conduit par exemple à manger du cochon mais pas du chien.

Voici une photo de la soirée (cliquez dessus pour l'agrandir), je vous laisse trouver l'erreur...

soiree.jpg
Pour les plus pressés, voici la réponse : regardez le menu en bas : Sandwichs (Jambon/beurre - Saucisson - Pâté).

On avait l'impression que ça ne choquait que nous. Quand on était au stand boisson/sandwichs, on entendait systématiquement "un sandwich au jambon SVP" O_O

Putain mais les gars quoi, vous venez là pour aider les animaux mais en même temps, vous en bouffez d'autres... Réveillez-vous bordel !

Au cas où vous en douteriez, un cochon souffre autant qu'un chat ou qu'un chien, alors pourquoi vous aidez les uns et tuez les autres (oui, parce que même si ce n'est pas vous qui avez égorgé le cochon de vos mains, c'est vous le responsable de sa mort en achetant son cadavre pour le manger !) ?

Une dernière chose, une vraie caricature : voici ce que l'on peut trouver sur le compte Facebook de la SPA Lorraine :

757587.png

Notez le "Bien évidemment, nous ne voulons pas qu'il soit adopté pour sa viande...". Cette condition fait l'unanimité (à juste titre) dans les commentaires. Ouais... et donc, quelle différence entre Salami et le cadavre de cochon présent dans vos sandwichs jambon/beurre ? Si on vous avez dit "au fait, le jambon ou le pâté dans vos sandwichs c'était Salami hein", qu'auriez-vous fait ?


Bref, pour conclure, je tiens à dire que je n'ai rien contre la SPA Lorraine. C'est vraiment bien que ce genre d'initiatives au profit des animaux soient organisées, mais essayez de rester cohérents dans vos actions. SPA c'est "société de protection des animaux", protégez-les, ne les mangez pas. Aux organisateurs : ce genre de soirée aurait pu être un excellent moyen (et pour moins cher - donc davantage de bénéfices) de promouvoir la cuisine végétarienne ou végétalienne et d'éveiller un peu les consciences...

-

Dal (ou dahl) de lentilles corail

Aujourd'hui, une deuxième recette vegan facile à faire et absolument délicieuse. C'est mon futur ex-collègue Sébastien qui me l'a passée, je l'ai un tout petit peu modifiée pour la simplifier. Il s'agit d'une recette indienne de Dal, ou purée de lentilles.

Ingrédients (pour 4 personnes)

  • 250g de lentilles corail
  • 2 échalotes hachées
  • 1 gousse d'ail hachée
  • 1 c. à s. de gingembre frais haché très fin
  • 1 c. à c. de curcuma en poudre
  • 1/2 c à c de piment en poudre (optionnel)
  • 2/3 c. à c. de poivre
  • 1 tablette de concentré de bouillon de légumes
  • 2 c à c de gros sel
  • huile d'olive
  • 45 cl d'eau

Préparation

  1. Dans une grande casserole ou un fait-tout, frire à l'huile d'olive les échalotes et l'ail. Une fois caramélisés, ajouter le gingembre et le curcuma,
  2. Ajouter l'eau, les lentilles, le sel, le concentré de bouillon, le piment, et laisser cuire 20min à feu moyen sans couvrir en remuant toutes les 5 minutes
  3. Ajouter le poivre
  4. Couvrir et laissez cuire à feu très doux pendant 25-30 min. (le temps que les lentilles aient absorbées toute l'eau) en remuant de temps en temps. Pendant ce temps là, vous pouvez faire cuire le riz (basmati de préférence).

Une fois prêt, vous il vous suffit de servir en mélangeant avec le riz (nature), c'est un vrai régal !

dal.jpg

-

- page 1 de 29